Contenu pour site internet : quelle stratégie adopter ?

Temps de lecture : 5 minutes

Ma partenaire Sophie de l’agence Volubile nous parle de stratégie de contenu pour site internet. Rédactrice web, elle est convaincue de l’importance d’un web magazine dans la stratégie de communication des entreprises. Elle a accepté de répondre à mes questions.

Peux-tu décrire ton métier ? 

Mon métier consiste à rédiger des contenus pour remplir 3 objectifs : 

  • Acquisition : de la rédaction web orientée SEO (Search Engine Optimization ou référencement naturel)
  • Conversion : une culture ROIste (Return On Investment) pour la conversion, atteinte entre autres via le référencement 
  • Popularité : faire gagner ton site en popularité par la création de contenu de qualité 

On propose des contenus de qualité, qui contiennent les mots clés souhaités. D’autre part, on travaille la conversion pour déclencher une action (vente, contact, inscription à une newsletter, etc.)

contenu pour site internet

On travaille sur différents types de supports (online et offline), mais notre cœur de métier reste le online. Notre expertise est basée sur un triptyque : blog, newsletter, réseaux sociaux, parce que tout part du fait que les gens ont conscience du besoin d’un web magazine.

Un article de blog, c’est un contenu frais et de qualité. Il permet d’aller chercher de nouveaux mots clés, pour les entreprises qui ont par exemple un e-commerce, et dont le contenu de base est limité à leurs fiches produits.

Les clients n’ont ni le temps ni la compétence de produire des articles de blog. En plus, Google corse de plus en plus son algorithme afin de mettre en avant la qualité. Les contenus SEO black hat fonctionnent de moins en moins. Nous travaillons également avec des techniques de cocons sémantiques.

On a constaté chez nos clients un vrai besoin de réactivité de la part des rédacteurs, c’est pourquoi on a décidé de monter une agence pour répondre à de forts volumes, en particulier pour les grandes entreprises. 

Chez Volubile, on ne fait pas que rédiger. On met en place une vraie stratégie éditoriale, qui part des mots clés tapés par les clients. On répond à des questions tapées par les clients sur les moteurs de recherche. Puis on travaille le cœur de l’article avec un angle éditorial.

Souvent les clients prennent les 3 formats (articles de blog, newsletter et réseaux sociaux) pour relayer le contenu que l’on produit sur leur site. On gère l’ensemble de leur web magazine. 

Parmi nos perspectives d’évolution, on se concentre sur les sujets lifestyle parce qu’ils nous passionnent même en dehors de notre travail. On est également en train de se diversifier via les storyboards et les podcasts.

Comment procèdes-tu lors d’une mission de contenu pour site internet ? Quels sont tes process ?

La prise du besoin

Il nous faut d’abord comprendre les objectifs du client, pourquoi il veut ces contenus là, où il veut aller.

A mon sens, il faut que la valeur obtenue soit supérieure à l’investissement engagé.

C’est pourquoi on pense qu’il est primordial de cadrer les attentes et les objectifs, qui peuvent même parfois être quantifiés. 

On analyse également le stade atteint par le client dans son process de maturité, et donc ce qu’il faut mettre en place : on prend un rôle pédagogique pour expliquer comment et pourquoi on fait les choses.

La prestation de production d’articles 

Nous mettons en place un planning et un Slack, et parfois un Trello. On peut également s’adapter à l’organisation des clients s’ils en ont déjà une en place.

Chez Volubile, apprend aussi beaucoup de nos clients : ils nous guident sur les offres commerciales par exemple. C’est une vraie collaboration, dans laquelle on estime que nos clients doivent progresser mais nous aussi. C’est un échange de compétences passionnant dans ce métier.

contenu pour site internet

La livraison

On transmet nos livrables sous format word, ou on les intègre directement s’il y a des outils à notre disposition (back office du site internet, plateforme d’emailing, plateforme de gestion des réseaux sociaux, etc.). Ce qu’on aime, c’est que les clients puissent nous déléguer les choses et qu’on puisse travailler en autonomie. C’est d’ailleurs pour ça qu’on s’est orienté à 100% vers du BtoC : ça allège les process de validation.

A l’agence, on aime pouvoir dire à nos clients “déléguez-nous votre blog”.

Le calendrier éditorial est un indispensable. On fait des réunions mensuelles pour programmer les contenus à venir et analyser les performances des contenus passés.

Quels sont les pré-requis pour que vous puissiez travailler correctement ?

  • un bon interlocuteur dédié à la validation des contenus
  • avoir réalisé au préalable une plateforme de marque : son identité, ses différences face à la concurrence, ses cibles, son positionnement et surtout, comment elle communique 
  • il y a deux types d’articles : les articles “édito” que l’on gère en autonomie, et les articles commerciaux (offres de Noël, actualités de l’entreprise, etc.) : pour ces derniers, on a besoin d’un brief précis pour coller aux attentes de nos clients. On y met également des objectifs SEO : il y a moins de données sur les mots clés, mais on les travaille quand même.
  • Avez-vous des conseils de contenu pour site internet à donner à une entreprise qui voudrait entamer une stratégie de visibilité digitale ? 

    Je trouve qu’aujourd’hui, c’est bien de se dire qu’il existe encore des leviers gratuits. On peut être visible sur les réseaux sociaux et sur les moteurs de recherche sans y allouer un budget publicitaire. Ce serait dommage de ne pas en profiter : on ne paie que la compétence. 

    Dans une démarche d’optimisation des coûts, je trouve qu’il faut commencer par des bases saines : le SEO est pérenne, alors que les coûts publicitaires sont récurrents. Ensuite, le complément peut être mis sur des budgets publicitaires quand les domaines sont très concurrentiels.

    On propose aussi d’internaliser des compétences : on aide nos clients dans leurs recrutements pour la rédaction, et on organise une passation à la personne responsable de la rédaction.

    Je conseille également une logique empirique afin de faire progresser son site : ça ne sert à rien de créer un site internet et de le laisser à l’abandon. Il faut analyser ce qui fonctionne et alimenter son site en conséquence.

    Astuces de rédaction de contenu pour site internet

    Il vaut mieux privilégier la qualité de l’article que de faire 2000 mots de blabla.

    Pour moi, le minimum serait un article de blog de 450 mots travaillé avec qualité. C’est-à-dire se fixer un objectif mot clé, à intégrer dans les meta et dans le contenu avec la bonne densité, et également travailler un angle éditorial en répondant à toutes les questions que se pose l’internaute sur le sujet abordé. Pour cela, on peut utiliser des outils comme Google Suggest ou encore answerthepublic.

    Ce qui marche bien, c’est d’éviter les articles linéaires, et au contraire de les structurer avec par exemple des images, des interactions, des call to action pour donner envie de poursuivre la lecture. Par exemple : noter au début de l’article le temps de lecture, c’est un exemple de préconisation que l’on teste et qu’on déploie sur nos différentes missions.

    Conclusion

    Créer une stratégie de contenu pour votre site internet est chronophage, et ne crée pas forcément de résultats immédiats. Par contre, c’est une stratégie à long terme pour améliorer la visibilité de votre entreprise et attirer des clients. Si vous souhaitez en discuter, contactez-moi !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.